Marcq-en-Barœul s’engage en faveur du « zéro déchet »

1218

La ville de Marcq-en-Barœul a décidé de relever le défi « zéro déchet ».

Elle se lance, après Roubaix et Tourcoing, à la chasse au gaspi en s’engageant dans une démarche de réduction des déchets. La commune a mis en place l’opération « zéro déchet » qui consiste à trouver des familles « zéro déchet » soucieuses de la protection de l’environnement. Ces familles devront adhérer à ce dispositif et se fixer l’objectif de réduire leur déchets. Déjà 30 familles ont répondu à cet appel et vont donc désormais trier plus et consommer moins. Pour expliquer la démarche « zéro déchet », la commune va organiser une soirée de lancement où l’on pourra s’inscrire. L’objectif de Marcq-en-Barœul est de faire aussi bien que Roubaix où l’expérience « zéro déchet » a été un succès : 60% des familles ont diminué leurs déchets de 40% et 40% des familles les ont diminués de 60%.[one_fourth last= »yes » spacing= »yes » center_content= »no » hide_on_mobile= »no » background_color= » » background_image= » » background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » hover_type= »none » link= » » border_position= »all » border_size= »0px » border_color= » » border_style= » » padding= » » margin_top= » » margin_bottom= » » animation_type= » » animation_direction= » » animation_speed= »0.1″ animation_offset= » » class= » » id= » »][/one_fourth]



Né le 16 mars 1958, Jean Jacques Alvo fait ses études à l'Institut d'études politiques de Paris. C'est au retour d'une année aux Etats-Unis que Jean Jacques Alvo se lance dans le journalisme. Il commence alors dans la presse écrite et c'est en 2001 qu'il prend la direction de la rédaction du Bulletin des communes et réorganise sa ligne éditoriale vers les élus et les citoyens des collectivités locales.