videoprotection-smart-city

Vidéoprotection : un atout supplémentaire pour la Smart city

Vidéoprotection : un atout supplémentaire pour la Smart city

994

Vidéoprotection : plus qu’un simple outil de sécurité.

Aujourd’hui, près de 80 % des villes françaises de moyenne densité bénéficient, tout comme les grandes métropoles, d’un service de surveillance fourni par des caméras numériques, placées dans des endroits stratégiques. Cette évolution technologique ne se limite pas à un usage strictement sécuritaire.

videoprotection-smart-cityL’aide qu’apporte cette surveillance aux forces de police ne facilite pas que le maintien de l’ordre. Elle permet aussi de fournir en temps réel des informations très utiles sur le fonctionnement interne des agglomérations. Cette vision permanente renseigne notamment sur la circulation en cours des véhicules, ce qui permet de mieux réguler les flux et de limiter les bouchons éventuels. Grâce aux caméras, lorsqu’elles sont associées à un réseau suffisamment équipé en fibre optique, le concept de Smart city prend tout son sens, en permettant également de gérer avec plus de précision les besoins en éclairages publics ou ceux de la voirie. Ces informations peuvent donc servir à limiter les dépenses supportées par les villes. L’outil que fournit la vidéoprotection entraîne aussi un stockage aisé des informations, que l’on peut revoir en cas de besoin. Il est certain que le potentiel de la surveillance vidéo peut encore se développer, faisant de cette aide l’un des piliers du fonctionnement de la Smart city de demain.



Né à Paris le 12 Décembre 1981, Pierre Baron est un journaliste français. En 1999, à tout juste 19 ans, il débute une carrière de journaliste à News-York sur la chaîne spécialisée en économie Bloomberg TV. Il rejoint BFM TV dès son lancement en 2005 et anime des émissions sur la chaîne d'info en continu de 2005 à 2010. On le voit ensuite sur iTélé, entre 2011 et 2017 date à laquelle il intègre la rédaction du Bulletin des Communes qui lui confie la rubrique NTIC.