hyperloop-essai

Le projet de train ultra-rapide Hyperloop progresse

Le projet de train ultra-rapide Hyperloop progresse

1040

Une nouvelle étape prometteuse.

Le projet Hyperloop vient de franchir un nouveau cap en atteignant la vitesse de 324 km/heure en moins de 20 secondes, qui est celle à laquelle un train TGV roule en moyenne.

hyperloop-essai

Ce record a été réalisé par une équipe d’étudiants issus de l’Université Technique de Munich, regroupée sous le nom de « The Warr », sur une piste d’une longueur d’un peu plus d’un kilomètre et de 1,80 mètre de diamètre. Cette même équipe avait déjà remporté la précédente épreuve. Au total, 25 groupes de concepteurs et développeurs, venus du monde entier, étaient en lice pour faire mieux que le précédent record atteint par Hyperloop One, qui avait été propulsé à 309 km/heure. Le projet de la navette ultra-rapide Hyperloop, initié par l’entrepreneur milliardaire et chercheur américain Elon Musk, rentre ainsi dans une phase décisive de son développement. Une démonstration de vitesse et une prouesse technique qui coïncident avec l’autorisation que l’entreprise vient d’obtenir de creuser un premier tunnel en Californie. Lorsqu’il a clôturé cette nouvelle étape de la compétition, Elon Musk a laissé entendre qu’il était confiant au sujet de la prochaine phase du concours Hyperloop, dont l’objectif ultime est de parvenir à atteindre une vitesse prévue entre 800 et 960 km/heure. Une troisième rencontre pour continuer de faire évoluer ce projet de train ultra-rapide est donc attendue au cours de l’année prochaine. Le nouveau prototype devra évidemment être capable de faire mieux que le précédent, pour satisfaire les projets plus qu’ambitieux d’Elon Musk.



Né à Paris le 12 Décembre 1981, Pierre Baron est un journaliste français. En 1999, à tout juste 19 ans, il débute une carrière de journaliste à News-York sur la chaîne spécialisée en économie Bloomberg TV. Il rejoint BFM TV dès son lancement en 2005 et anime des émissions sur la chaîne d'info en continu de 2005 à 2010. On le voit ensuite sur iTélé, entre 2011 et 2017 date à laquelle il intègre la rédaction du Bulletin des Communes qui lui confie la rubrique NTIC.