russes-climato-sceptiques

Les Russes sont en grande partie climato-sceptiques

Les Russes sont en grande partie climato-sceptiques

1481

Une indifférence marquée.

D’après une étude récente publiée par VCIOM, un institut de sondages des opinions en vigueur en Russie, une majorité de Russes ne considère pas le réchauffement climatique comme un sujet important.

russes-climato-sceptiquesEn fait, la population soviétique pense, à près de 40 %, qu’il s’agit simplement d’un phénomène naturel, indépendant de toute pollution. Pour une large part d’entre eux, les Russes se méfient même des informations alarmantes diffusées par les médias sur ce thème, considérant qu’elles représentent une forme de complot, destiné à inquiéter les gens. Plus préoccupant, il semblerait que Vladimir Poutine partage aussi ce point de vue. Ce sondage fait apparaître, par rapport à une enquête similaire, menée en 2010, que le pourcentage de Russes ne s’intéressant pas au dérèglement climatique est en augmentation. Cette indifférence n’est pas de bon augure pour les accords de Paris, soumis au Président russe. En effet, seront-ils respectés si Vladimir Poutine pense que le réchauffement mondial est un phénomène irréversible ?



Né à Paris le 12 Décembre 1981, Pierre Baron est un journaliste français. En 1999, à tout juste 19 ans, il débute une carrière de journaliste à News-York sur la chaîne spécialisée en économie Bloomberg TV. Il rejoint BFM TV dès son lancement en 2005 et anime des émissions sur la chaîne d'info en continu de 2005 à 2010. On le voit ensuite sur iTélé, entre 2011 et 2017 date à laquelle il intègre la rédaction du Bulletin des Communes qui lui confie la rubrique NTIC.