L’USB de tous les dangers

L’USB de tous les dangers

684

Une clé USB d’un nouveau genre vient d’être mise en vente. D’aspect anodin et inoffensif, elle cache en réalité de bien mauvaises intentions : rendre inutilisable toute machine à laquelle elle est connectée.

Baptisé « USB Killer 2.0», ce gadget redoutable a été délibérément créé pour nuire gravement à la santé de tout appareil auquel il est relié. Inventée à l’origine par un hacker russe à l’esprit malveillant, cette clé provoque une surtension instantanée qui endommage irrémédiablement les composants de sa victime. Commercialisée depuis peu par une société hongkongaise qui tient à conserver son anonymat, elle coûte à peine moins de 50 €. Interrogée sur les dérives possibles permises par cette clé maléfique, la société qui la vend rétorque qu’elle devrait encourager tous les constructeurs à renforcer la sécurité de leurs appareils.



Journaliste spécialiste des Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication. Collaborateur permanent du Bulletin des Communes et chef de rubrique.