Une pilule connectée : un premier essai tenté aux États-Unis

Une pilule connectée : un premier essai tenté aux États-Unis

Une pilule connectée : un premier essai tenté aux États-Unis

1497

Un médicament émetteur d’informations.

Avec cette première pilule connectée, autorisée par la Food and Drug Administration, un pas important vient d’être franchi aux États-Unis dans le domaine des traitements médicaux « intelligents ».

pilule-connectéeCe médicament d’un nouveau type a été conçu conjointement par le laboratoire Otsuka et par Proteus Digital Health. Il est composé d’un traitement actif, mais comporte aussi un capteur connecté, fabriqué à base de cuivre, de magnésium et de silicium. Ainsi, il a la particularité, après avoir été ingéré, d’émettre un signal qui peut ensuite être lu et interprété par un patch, placé sur la cage thoracique du patient. Grâce à une simple connexion Bluetooth, ce patch peut transmettre les informations qu’il a reçues à un tableau de bord, consultable en ligne ou à partir d’une application mobile. Ce nouveau système va notamment permettre aux médecins traitants de vérifier si un malade suit ou pas son traitement.



Journaliste spécialiste des Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication. Collaborateur permanent du Bulletin des Communes et chef de rubrique.