Téléphérique urbain : de nombreux avantages pour les communes

2102

Le téléphérique urbain est en train de s’imposer dans les villes comme étant un moyen de transport moderne, économique et écologique.

Rio de Janeiro, New-York,  Alger mais également Brest ou Grenoble ; de nombreuses communes sont déjà équipées de téléphérique urbain ou ont des projets précis.  Les avantages sont nombreux et le premier est économique ; le téléphérique est beaucoup moins cher que le tramway ou le métro ou que la construction d’un pont. Il est aussi plus propre  et moins polluant. Mais au-delà de ces aspects fondamentaux, ce dispositif innovant peut être une opération des plus intéressantes en matière d’image pour le territoire. Les premiers téléphériques en milieu urbain sont une véritable vitrine pour la région et pour la profession. Ce sont également des atouts touristiques permettant de découvrir la ville sous de nouveaux angles. Ces nouveaux moyens de transports urbains s’inscrivent pleinement dans les objectifs de Grenelle tout en étant un réel atout pour les communes qui souhaitent s’équiper.[one_fourth last= »yes » spacing= »yes » center_content= »no » hide_on_mobile= »no » background_color= » » background_image= » » background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » hover_type= »none » link= » » border_position= »all » border_size= »0px » border_color= » » border_style= » » padding= » » margin_top= » » margin_bottom= » » animation_type= » » animation_direction= » » animation_speed= »0.1″ animation_offset= » » class= » » id= » »][/one_fourth]



Né le 16 mars 1958, Jean Jacques Alvo fait ses études à l'Institut d'études politiques de Paris. C'est au retour d'une année aux Etats-Unis que Jean Jacques Alvo se lance dans le journalisme. Il commence alors dans la presse écrite et c'est en 2001 qu'il prend la direction de la rédaction du Bulletin des communes et réorganise sa ligne éditoriale vers les élus et les citoyens des collectivités locales.