Biométhane : la France prend du retard

687

La France ne compte aujourd’hui que 20 sites de production de biométhane ; elle se situe à l’avant dernier rang des 9 pays européens concernés par cette nouvelle énergie.

La France ne produit que 82 gigawattheures injectés en 2015 contre 10 000 pour l’Allemagne avec 190 unités. Il est vrai que l’Allemagne produit des cultures dédiées à la production du biogaz. Au Royaume-Uni où la production est de 2 000 GWh avec 51 uinités, le tarif de rachat garanti pour le biométhane est légèrement supérieur à celui de la France. Malgré les incitations importantes, comprenant le tarif de rachat garanti sur quinze ans et des subventions de l’Ademe, le biométhane ne semble pas démarrer en France où l’on ne peut utiliser que les déchets pour la méthanisation. Les professionnels souhaiteraient une véritable aide des banques pour financer les projets et plus de garantis : un tarif de rachat garanti sur 20 ans et des mesures de valorisation du digestat (ce qui reste en fin de processus) considéré comme déchets alors qu’il pourrait être utiliser comme engrais.



Né le 16 mars 1958, Jean Jacques Alvo fait ses études à l'Institut d'études politiques de Paris. C'est au retour d'une année aux Etats-Unis que Jean Jacques Alvo se lance dans le journalisme. Il commence alors dans la presse écrite et c'est en 2001 qu'il prend la direction de la rédaction du Bulletin des communes et réorganise sa ligne éditoriale vers les élus et les citoyens des collectivités locales.