Frelons asiatiques : les préfectures pourront décider

659

Les préfectures pourront désormais décider seules et ordonner la destruction des nids de frelons asiatiques.

Un prochain décret dont le texte vient d’être transmis au Conseil d’État va donner aux préfets le pouvoir d’engager des opérations de destruction des nids de frelons asiatiques. C’est la ministre de l’Environnement qui vient d’annoncer cette décision lors du 21e congrès de l’Union nationale de l’apiculture française. Jusqu’à présent, aucun cadre légal n’entourait les destructions de nids de frelons asiatiques, une espèce proliférante qui se nourrit d’abeilles et qui cause d’importants dégât dans l’apiculture. Désormais, l’État prendra ses responsabilités alors même que la Commission européenne vient de classer ce redoutable prédateur sur une liste d’espèces invasives. Les préfectures pourront donc intervenir et décider de la destruction des nids de frelons asiatiques et cela même sur les propriétés privées où la démarche était souvent complexe et couteuse pour les particuliers.[one_fourth last= »yes » spacing= »yes » center_content= »no » hide_on_mobile= »no » background_color= » » background_image= » » background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » hover_type= »none » link= » » border_position= »all » border_size= »0px » border_color= » » border_style= » » padding= » » margin_top= » » margin_bottom= » » animation_type= » » animation_direction= » » animation_speed= »0.1″ animation_offset= » » class= » » id= » »][/one_fourth]



Né le 16 mars 1958, Jean Jacques Alvo fait ses études à l'Institut d'études politiques de Paris. C'est au retour d'une année aux Etats-Unis que Jean Jacques Alvo se lance dans le journalisme. Il commence alors dans la presse écrite et c'est en 2001 qu'il prend la direction de la rédaction du Bulletin des communes et réorganise sa ligne éditoriale vers les élus et les citoyens des collectivités locales.