Piétonisation des voies sur berges : le pour et le contre

312

Décidée par la Mairie de Paris pour la fin août, juste après la fermeture de l’opération « Paris Plages », la piétonisation de la rive droite des voies sur berges n’a pas fini d’alimenter un vif débat entre ses partisans et ses opposants.

Le MEDEF a calculé que cette mesure devrait faire perdre un million d’heures de travail à notre économie. Selon ses calculs, à cause de la fermeture des quais au trafic routier, le parcours entre la Concorde et le pont Henri-IV va augmenter de 16 minutes pendant les heures de pointe. À l’inverse, cette piétonisation va forcément augmenter l’attractivité touristique de cette zone, donc ses recettes, et permettre à de très nombreux travailleurs de se détendre, ce qui devrait augmenter leur productivité. De nombreux calculs complexes restent à faire.



Journaliste spécialisé dans le E-Tourisme et les nouvelles tendances dans le Voyage. Interviews avec les principaux acteurs du secteur (salons, événementiels) et reportages sur sites.