Nantes : la petite Amazonie et la biodiversité

1417

La ville de Nantes possède en plein cœur du quartier Malakoff une zone naturelle protégée : la petite Amazonie.

La petite Amazonie est une zone d’une très grande richesse aussi bien pour sa faune que pour sa flore. Cet espace naturel est quasiment inaccessible, en dehors des visites organisées par la Ligue de protection des oiseaux et le service des espaces verts de la ville. La petite Amazonie est, à l’origine, une vaste prairie inondable le long de la Loire : une zone humide et marécageuse classée zone « Natura 2 000 ». Coincée entre les voies de chemin de fer et les tours, les oiseaux des villes y cohabitent avec ceux que l’on n’a pas l’habitude de voir là. On y trouve également les grands oiseaux comme les hérons ou les aigrettes, attirés par la surface de l’eau, qui habituellement survolent seulement la ville. La petite Amazonie est une zone très tranquille dont une grande partie est totalement inaccessible : la flore n’y est donc jamais piétinée.[one_fourth last= »yes » spacing= »yes » center_content= »no » hide_on_mobile= »no » background_color= » » background_image= » » background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » hover_type= »none » link= » » border_position= »all » border_size= »0px » border_color= » » border_style= » » padding= » » margin_top= » » margin_bottom= » » animation_type= » » animation_direction= » » animation_speed= »0.1″ animation_offset= » » class= » » id= » »][/one_fourth]



Né le 16 mars 1958, Jean Jacques Alvo fait ses études à l'Institut d'études politiques de Paris. C'est au retour d'une année aux Etats-Unis que Jean Jacques Alvo se lance dans le journalisme. Il commence alors dans la presse écrite et c'est en 2001 qu'il prend la direction de la rédaction du Bulletin des communes et réorganise sa ligne éditoriale vers les élus et les citoyens des collectivités locales.