Impression 3D : un nouveaux progrès

493

L’impression 3D s’est rapidement imposée dans le monde industriel, notamment grâce aux économies qu’elle permet de faire dans le prototypage. Mais un nouveau pas vient d’être franchi.

Des chercheurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT) ont trouvé le moyen de modifier la composition chimique des polymères habituellement utilisés afin de modifier les objets obtenus après une impression 3D. Il va donc désormais être possible de changer leur forme, leur couleur et même leur taille, en les agrandissant ou en les rapetissant. Cette découverte, dont la mise en oeuvre reste néanmoins complexe, ouvre des possibilités considérables pour l’avenir de ce type d’impression, qui jusqu’alors ne produisait que des objets figés.



Journaliste spécialiste des Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication. Collaborateur permanent du Bulletin des Communes et chef de rubrique.