collectif-france-numérique-programmes

Les programmes des candidats à la présidentielle diffèrent sur le numérique

301

Les programmes des candidats divergent sur le numérique.

Le Collectif France Numérique regroupe les principales organisations professionnelles de ce secteur. Ce Collectif a récemment comparé les programmes sur la question numérique de trois candidats, à savoir Emmanuel Macron, Benoît Hamon et François Fillon. Des divergences notables apparaissent dans leurs programmes respectifs. L’un des principaux points où leurs approches diffèrent est le Crédit Impôt Recherche (CIR). Corinne Bouchoux, la sénatrice qui s’exprime en faveur du programme de Benoît Hamon, se montre plus ferme sur les conditions d’attribution de ce crédit que les deux autres partis. Le Plan Très Haut Débit fait aussi apparaître des dissonances. Éric Pilat, défenseur des idées de François Fillon, le décrit comme un élément de « souveraineté européenne», ce qui le démarque des deux autres listes. Cependant, le développement du Très Haut Débit, fixe et mobile, reste une priorité pour les trois courants représentés. La question de la digitalisation des entreprises fait aussi l’objet d’analyses différentes. Lionel Tardy, porte-parole pour Les Républicains, juge que « 10 % des emplois sont directement menacés par la robotique ». Denys Robiliard, qui exprime l’approche de Benoît Hamon, s’appuie sur ce chiffre pour défendre l’idée de la création d’une taxe robot. Cette innovation permettrait selon lui de financer l’assurance maladie. À l’inverse, les partisans d’Emmanuel Macron et de François Fillon affichent leur désaccord vis-à-vis de cette mesure.



Journaliste spécialiste des Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication. Collaborateur permanent du Bulletin des Communes et chef de rubrique.