L’effet secondaire gênant des casques de réalité virtuelle : la nausée

727

L’effet secondaire le plus gênant des casques de réalité virtuelle est de donner parfois la nausée.

L’offre dans le secteur de ces casques ne cesse de grandir et de se démocratiser. Elle devrait d’ailleurs convertir de nombreux joueurs lors des fêtes de Noël. Cependant, les constructeurs n’ont pas encore réussi à éradiquer totalement les effets parfois indésirables que cette technologie peut générer. À savoir des maux de tête, voire des nausées. Similaire au mal des transports, cette gêne, la cinétose, peut affecter un certain pourcentage d’usagers. Une étude menée sur 400 joueurs par l’éditeur français Ubisoft a révélé que 45 % d’entre eux y étaient sensibles, et que pour 6 % cette sensation devenait pénible. Heureusement, les constructeurs bénéficient encore d’une marge d’amélioration possible. Ils peuvent notamment modifier la fluidité et la vitesse des images projetées.



Né à Paris le 12 Décembre 1981, Pierre Baron est un journaliste français. En 1999, à tout juste 19 ans, il débute une carrière de journaliste à News-York sur la chaîne spécialisée en économie Bloomberg TV. Il rejoint BFM TV dès son lancement en 2005 et anime des émissions sur la chaîne d'info en continu de 2005 à 2010. On le voit ensuite sur iTélé, entre 2011 et 2017 date à laquelle il intègre la rédaction du Bulletin des Communes qui lui confie la rubrique NTIC.