fekl-vote-électronique-étranger

Le vote électronique sera inaccessible aux Français de l’étranger

310

Le vote électronique devient impossible de l’étranger.

Les recommandations sécuritaires de l’Agence Nationale de la Sécurité Informatique (ANSSI) ont abouti au retrait du vote électronique pour les Français de l’étranger. Ainsi, ils ne pourront pas élire leurs députés au cours du mois de juin prochain, comme cela avait été possible en 2012. Prise à trois mois des élections législatives, cette décision a provoqué l’indignation des parlementaires des circonscriptions concernées. Elle a été annoncée par le secrétaire d’État au Commerce extérieur, Matthias Fekl. Elle est due aux recommandations de prudence faites par les experts de l’ANSSI. En effet, ceux-ci considèrent le niveau de risque de cyberattaques contre le vote électronique comme « extrêmement élevé ». Des agressions informatiques pourraient donc fausser le déroulement d’élections réalisées de cette façon. Interviewé par le Huffington Post, Matthias Fekl a parlé de ses craintes d’une « annulation de l’élection ». Pour lui, si une manipulation informatique avait lieu, elle remettrait en cause « […] la sincérité du scrutin tout entier ». Ce point de vue est d’ailleurs partagé par Guillaume Poupard, le président de l’ANSSI.



Journaliste spécialiste des Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication. Collaborateur permanent du Bulletin des Communes et chef de rubrique.