pam-77

Le réseau PAM 77 : Pour Aider à la Mobilité

2394

Un service de transports prévu pour les personnes handicapées.

Comme plusieurs collectivités locales en Île-de-France, la Seine-et-Marne permet d’utiliser les services du réseau PAM, un transport public collectif à la demande, conçu pour les personnes ayant une mobilité réduite.

Ce réseau fonctionne dans chaque département

pam-77

le réseau Pam 77

Mis en place par le syndicat Île-de-France Mobilités, anciennement le STIF, conjointement avec la région Île-de-France, ce réseau fonctionne dans chaque département où il est présent selon un règlement propre, d’où découlent ses conditions d’accès et les tarifs appliqués. Ainsi, chaque département participant prend à sa charge une partie du coût des trajets effectués, afin qu’un plus grand nombre d’usagers puisse en profiter.

En Seine-et-Marne, le service PAM 77 est géré par la société de transports FlexCité77, présente dans 5 départements, dans le cadre d’une délégation de service public. PAM 77 prend notamment en charge le transport des bénéficiaires de l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA).

Ce service fonctionne tous les jours, de 6 heures à minuit

Ce service à la personne fonctionne tous les jours, de 6 heures à minuit, excepté le 1er mai. Il permet aux personnes en situation de handicap, accompagnées ou pas, d’effectuer tous leurs déplacements quotidiens, sauf ceux qui sont pris en charge par une aide sociale spécifique. Les usagers de ce service sont acheminés depuis leur domicile jusqu’à leur lieu de destination, dans toute la région Île-de-France.

Les habitants de Seine-et-Marne qui peuvent utiliser PAM 77 sont ceux qui sont : titulaires d’une carte d’invalidité dont le taux est supérieur ou égal à 80 %, sans limite d’âge ; titulaires d’une carte de stationnement pour personne handicapée, délivrée par la Préfecture ou le Ministère de la Défense ; bénéficiaires de l’Allocation Personnalisée d’Autonomie.

Le tarif sera identique

Concernant les tarifs appliqués, en cas de course considérée comme prioritaire, l’usager doit s’acquitter du tarif subventionné par le département. Ce tarif sera identique pour les 6 premières courses considérées comme non-prioritaires, réalisées dans le mois, soit 3 allers-retours. À partir d’une septième course non-prioritaire faite dans ce même mois, l’utilisateur s’acquittera du tarif régional.

Les précisions données par l’usager lors de son inscription sont importantes, car elles permettent de mieux connaître ses besoins personnels. À partir de ces informations, une carte personnalisée gratuite est ensuite établie. Dès que celle-ci a été délivrée, l’usager peut réserver les transports dont il a besoin.



Né le 16 mars 1958, Jean Jacques Alvo fait ses études à l'Institut d'études politiques de Paris. C'est au retour d'une année aux Etats-Unis que Jean Jacques Alvo se lance dans le journalisme. Il commence alors dans la presse écrite et c'est en 2001 qu'il prend la direction de la rédaction du Bulletin des communes et réorganise sa ligne éditoriale vers les élus et les citoyens des collectivités locales.