L’Arcep souhaite encourager l’innovation française dans les objets connectés

332

L’Arcep, l’Autorité de régulation des Télécoms, vient de réunir les principaux acteurs de l’Internet des objets connectés pour les pousser à innover et à créer. Sébastien Soriano, son président, a précisé qu’il préférait que cette conception et ce développement soient menés en France.

Lundi dernier, le président de l’Arcep a affiché une attitude clairement libérale et protectionniste en matière de nouveaux services liés au Web. Il a encouragé l’ensemble des opérateurs télécoms, les industries et les entreprises de services à être nettement plus inventives dans le secteur des objets connectés. Sébastien Soriano juge que les entreprises concernées sont encore trop frileuses dans ce domaine, surtout à l’heure où les pirates informatiques s’attaquent de plus en plus souvent aux failles des objets connectés.



Journaliste spécialiste des Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication. Collaborateur permanent du Bulletin des Communes et chef de rubrique.