L’« Autonom Cab » : un taxi robotisé va bientôt rouler dans les rues lyonnaises.

En fin d’année, la ville de Lyon va accueillir une première expérience mondiale : des taxis sans chauffeurs, mis en circulation dans ses rues.

 

l'autonom cab-navette-taxi-lyonC’est la société française de robots-taxis Navya, basée à Villeurbanne, qui inaugurera ce programme, avec cinq exemplaires de son « Autonom Cab ». Ce van sera mis à la disposition des Lyonnais, dans le quartier de la Confluence.

Ce nouveau véhicule électrique, sans volant ni accessoires de conduite, devrait obtenir l’autorisation de rouler dans le sud de la ville, au cœur du nouvel écoquartier. Ce taxi autonome concrétisera la seconde expérience menée par Navya dans la métropole lyonnaise, après celle de sa navette « Shuttle », également sans chauffeur, déjà lancée en septembre 2016.

 Un essai identique devrait être mené parallèlement en Australie. Il est prévu que cette expérience conjointe soit lancée dans la ville de Perth.

Les résultats de cette expérience seront suivis de près, car ce test pourrait représenter une étape importante pour réussir à désengorger le trafic routier dans les grandes villes. On estime en effet que 70 % de la population mondiale sera devenue citadine d’ici 2050.

L’« Autonom Cab », qui a déjà été présenté dans divers Salons français et américains, est un van qui est capable de transporter jusqu’à six personnes. Il roule en moyenne à 50 kilomètres/heure, mais il peut atteindre une vitesse de pointe de près du double. Long d’environ 4,60 mètres, il coûte 350.000 euros.

Pour se diriger, il est muni de six caméras et de quatre radars, ainsi que de dix capteurs 3D LiDAR, qui lui permettent de scanner et de détecter les obstacles. Il possède également deux antennes qui le rendent détectable en permanence par satellite.

Sa production devrait être effectuée en France, directement par Navya, à Vénissieux, dans la banlieue de Lyon.

Cette expérimentation lyonnaise illustre parfaitement la volonté du Gouvernement de s’orienter de plus en plus dans le futur vers une circulation urbaine autonome.

Dès l’année prochaine, les autorisations permettant à des véhicules sans chauffeur de circuler devraient devenir plus courantes, sur l’ensemble de notre territoire.

La société Navya est fière de pouvoir revendiquer une position de leader dans le secteur des navettes autonomes et des robots-taxis. À la fin du premier trimestre 2018, cette start-up française, qui emploie 220 collaborateurs, avait déjà vendu 67 navettes dans 16 pays.