Igny crée son premier par public

954

La ville d’Igny vient de donner le coup d’envoi de l’aménagement de son premier parc public.

Ce parc municipal qui aura pour vocation d’être une vitrine de ce que l’on peut « tirer de meilleur » de la nature, va voir le jour sur une pépinière abandonnée. Pour mettre en place ce projet, la ville d’Igny va collaborer avec une institution privée, spécialisée dans l’enseignement horticole et propriétaire du site et l’école nationale du paysage de Versailles. Cette ancienne pépinière de deux hectares est à l’abandon depuis 20 ans et se situe à deux pas de la gare RER d’Igny, en bordure de la Bièvre. Le parc sera aménagé d’une manière écologique en respectant la biodiversité déjà présente. Les jeux du parc seront réalisés avec le bois présent sur place et l’entretien se fera avec des animaux qui viendront y paître régulièrement.[one_fourth last= »yes » spacing= »yes » center_content= »no » hide_on_mobile= »no » background_color= » » background_image= » » background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » hover_type= »none » link= » » border_position= »all » border_size= »0px » border_color= » » border_style= » » padding= » » margin_top= » » margin_bottom= » » animation_type= » » animation_direction= » » animation_speed= »0.1″ animation_offset= » » class= » » id= » »][/one_fourth]



Né le 16 mars 1958, Jean Jacques Alvo fait ses études à l'Institut d'études politiques de Paris. C'est au retour d'une année aux Etats-Unis que Jean Jacques Alvo se lance dans le journalisme. Il commence alors dans la presse écrite et c'est en 2001 qu'il prend la direction de la rédaction du Bulletin des communes et réorganise sa ligne éditoriale vers les élus et les citoyens des collectivités locales.