Angoulême s’attaque au gaspillage à la cantine

833

Angoulême a choisi de s’attaquer au gaspillage à la cantine.

La ville a mené une vaste opération de lutte contre le gaspillage durant un an et demi dans une école. L’opération ayant été un succès, elle va être étendue à tous les établissements scolaires. L’année dernière, le gaspillage alimentaire dans la cantine scolaire concernée a été réduit de moitié. Pour ce faire les fruits ont été coupés en deux plutôt que servis entiers et le fromage a été intégré aux entrées.  Les commandes ont été ajustées au plus juste et les achats du midi ont été recyclés pour le goûter : c’est le cas du pain : trois fois moins de pain a été jeté à la poubelle. L’école a ainsi fait 50 000 euros d’économie sans que les enfants en souffrent. Un travail scolaire a également été mis en place afin d’expliquer aux enfants ce qu’ils mangeaient et comment ils mangeaient et ils ont ainsi pu participer à l’élaboration des recettes de la cantine. Une opération anti gaspillage qui est élargie cette année à l’ensemble des cantines scolaires d’Angoulême.[one_fourth last= »yes » spacing= »yes » center_content= »no » hide_on_mobile= »no » background_color= » » background_image= » » background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » hover_type= »none » link= » » border_position= »all » border_size= »0px » border_color= » » border_style= » » padding= » » margin_top= » » margin_bottom= » » animation_type= » » animation_direction= » » animation_speed= »0.1″ animation_offset= » » class= » » id= » »][/one_fourth]



Né le 16 mars 1958, Jean Jacques Alvo fait ses études à l'Institut d'études politiques de Paris. C'est au retour d'une année aux Etats-Unis que Jean Jacques Alvo se lance dans le journalisme. Il commence alors dans la presse écrite et c'est en 2001 qu'il prend la direction de la rédaction du Bulletin des communes et réorganise sa ligne éditoriale vers les élus et les citoyens des collectivités locales.