L’éco-domaine, une autre façon de gérer l’environnement

1074

Un éco-domaine est un lieu géré de manière durable où le respect de l’environnement est au cœur du travail de chaque structure.

Sorte de société coopérative et participative, un éco-domaine à plusieurs objectifs communs : recréer des liens entre les personnes, innover aujourd’hui pour que le bon sens d’hier enrichisse et nourrisse la vie de demain et préserver et promouvoir la biodiversité. En Bretagne,  l’éco-domaine du Bois du barde Mellionnec dans les Côtes-d’Armor est une structure qui a choisi de fonctionner ainsi. Il a ouvert en juillet 2011. Cet éco-domaine héberge plusieurs structures juridiques qui veulent travailler ensemble sur des projets de lieux : une ferme bio arboricole, un accueil proposant des hébergements insolites et durables, une association et une ferme équestre. Cet éco-domaine a décidé de rejoindre le programme « En Bretagne sans ma voiture », deux sentiers d’interprétations : un sur les arbres remarquables et l’autre sur la biodiversité. L’éco-domaine propose des vélos et des ânes pour se déplacer. L’association « le Bois du Barde » prend sa part dans les activités en proposant de nombreuses animations auprès des écoles et des centres de loisirs ainsi que des animations nature. La ferme arboricole a permis la mise en place de colonies en breton et l’accueil de centres de loisirs. La ferme équestre attire de nombreux amoureux des chevaux et d’une manière générale, l’éco-domaine a développé son accueil touristique. Ce sont les activités qui permettent de financer cet éco-domaine qui touche également une subvention municipale de 50 euros et, ponctuellement, des subventions liées à l’organisation de spectacles pour enfants. L’éco-domaine du Bois du Barde ayant la volonté de se développer a besoin de financements supplémentaires et c’est pourquoi il a décidé de lancer une souscription participative afin de pouvoir investir dans du matériel de transformation des fruits de la ferme.[one_fourth last= »yes » spacing= »yes » center_content= »no » hide_on_mobile= »no » background_color= » » background_image= » » background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » hover_type= »none » link= » » border_position= »all » border_size= »0px » border_color= » » border_style= » » padding= » » margin_top= » » margin_bottom= » » animation_type= » » animation_direction= » » animation_speed= »0.1″ animation_offset= » » class= » » id= » »][/one_fourth]



Né le 16 mars 1958, Jean Jacques Alvo fait ses études à l'Institut d'études politiques de Paris. C'est au retour d'une année aux Etats-Unis que Jean Jacques Alvo se lance dans le journalisme. Il commence alors dans la presse écrite et c'est en 2001 qu'il prend la direction de la rédaction du Bulletin des communes et réorganise sa ligne éditoriale vers les élus et les citoyens des collectivités locales.