Cavaillon : une brigade de sécurité au service de l’environnement

1101

La ville de Cavaillon vient de créer une réserve communale de sécurité civile au service de l’environnement.

Cette réserve communale de sécurité civile est composée d’une brigade de 50 bénévoles qui aura en charge des missions de sécurité mais également de prévention en cas d’inondations ou de feux de forêts. Cette réserve communale sera une force d’appoint en cas d’incendie ou d’inondations. Bénévoles, ils ont signé un engagement et ont suivi un stage de formation pour bien appréhender les situations de crises. Ils seront chargés de surveiller l’environnement et la nature afin de pouvoir agir vite en cas d’incident. Ces citoyens ont ainsi fait le choix de s’engager en faveur de la protection de leur environnement et de la population.

[one_fourth last= »yes » spacing= »yes » center_content= »no » hide_on_mobile= »no » background_color= » » background_image= » » background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » hover_type= »none » link= » » border_position= »all » border_size= »0px » border_color= » » border_style= » » padding= » » margin_top= » » margin_bottom= » » animation_type= » » animation_direction= » » animation_speed= »0.1″ animation_offset= » » class= » » id= » »][/one_fourth]



Né le 16 mars 1958, Jean Jacques Alvo fait ses études à l'Institut d'études politiques de Paris. C'est au retour d'une année aux Etats-Unis que Jean Jacques Alvo se lance dans le journalisme. Il commence alors dans la presse écrite et c'est en 2001 qu'il prend la direction de la rédaction du Bulletin des communes et réorganise sa ligne éditoriale vers les élus et les citoyens des collectivités locales.