Une analyse précise.

Initié en 2013 par la Fédération des Industriels des Réseaux d’Initiative Publique (FIRIP), l’Observatoire des entreprises qui interviennent dans les Réseaux d’Initiative Publique (RIP) réalise chaque année un suivi représentatif de ce secteur industriel.

observatoire-rip

Pour effectuer ce suivi, cet Observatoire s’appuie sur un ensemble d’indicateurs économiques et technico-économiques durables, qui lui permet de réaliser des mesures et des analyses fiables. Il utilise notamment des données comme les chiffres d’affaires atteints, le volume effectif des recrutements, et l’évolution précise des déploiements du réseau Très Haut Débit sur les territoires. Cela lui permet d’avoir une vision claire de l’impact direct et indirect des RIP sur l’ensemble des utilisateurs. Afin de consolider la fiabilité des résultats obtenus, l’Observatoire consolide les données récoltées par une enquête faite en ligne et par téléphone, qui est actualisée chaque année. Ce sondage est réalisé auprès de l’ensemble des acteurs de cette filière. En 2017, cette étude a concerné la participation d’environ une centaine d’entreprises, impliquées dans de nombreux secteurs, très variés, comme des bureaux d’études, des cabinets de conseil, des délégataires, des opérateurs, et des clients directs des Réseaux d’Initiative Publique.

Les différentes analyses effectuées par l’Observatoire ont confirmé que le rôle joué par les Réseaux d’Initiative Publique constituait un réel atout pour le pays. En mixant le savoir-faire des entreprises et les interventions à la fois publiques et privées dans l’aménagement numérique des territoires, les avancées réalisées sont sur la bonne voie, et laissent entrevoir d’excellentes perspectives d’avenir. En tant que réseaux neutres et ouverts, les RIP permettent de créer une concurrence saine sur le marché des Télécoms et du marché des entreprises. Ce constat s’applique aussi bien en France qu’en Europe.