Face aux baisses de dotations dont souffrent les territoires, de plus en plus de communes font le choix de vendre leur patrimoine et même de vendre leur hôtel de ville.

Ainsi, désormais, il est tout-à-fait possible de faire l’acquisition et de vivre dans une mairie. La vente d’un bien comme une mairie ou une ancienne mairie est pour une municipalité la possibilité de faire rentrer de l’argent et, souvent de faire des économies. Le fruit de la vente d’une mairie ou d’un bâtiment issu du patrimoine municipal permet aux municipalités de se renflouer et de pouvoir investir dans de nouveaux locaux, mieux situés et plus fonctionnels. Par exemple, dans une petite commune de Corrèze comptant 500 habitants, l’ancienne mairie du village a été mise en vente. Il s’agit d’une superbe et imposante  bâtisse du XIXe siècle proposée par une agence immobilière à 125 000 euros. La municipalité a fait le choix de se séparer de son ancienne mairie pour des raisons économiques et fonctionnelles. L’entretien du bâtiment était jugé trop élevé et les travaux nécessaires à la mise aux normes imposés par la législation étaient, eux aussi, également trop chers. La mise en vente de l’ancienne mairie a donc été décidée et ce, tout simplement. En effet, pour mettre en vente une mairie, pas besoin d’autorisation particulière, le maire peut même publier son annonce sur plusieurs sites. Les acheteurs sont souvent des bailleurs, ainsi en région parisienne, une ancienne mairie a été achetée pour être transformée en une vingtaine de logements pour le plus grand bonheur des locataires qui apprécient de vivre dans des bâtisses de caractères refaites à neuf.  Pour faire des économies et gagner un peu d’argent, les communes sont désormais prêtes à vendre leurs biens : anciennes mairies mai également écoles, châteaux et locaux associatifs.