La ville de Poitiers vient de signer sa « charte de l’arbre ». Élaborée depuis l’an dernier, cette charte de l’arbre veut favoriser le dialogue entre habitants, aménageurs et services municipaux autour des 40 000 arbres de la commune.

On trouve à Poitiers plus de 220 espèces différentes dans 14 parcs et jardins et 18 squares ; l’équivalent de 40 ha d’espaces verts entretenus sans pesticides. La charte de l’arbre de Poitiers  s’inscrit dans une démarche de développement durable, une charte évolutive qui s’appuie sur l’identité de l’arbre. Dans cette charte de l’arbre, ce dernier est évoqué non seulement comme objet ornemental mais également et surtout comme véritable acteur de la qualité du paysage urbain. Sa gestion, son extension et sa protection sont donc, selon cette  charte, indispensables. On trouve également dans ce document les bonnes pratiques mises en œuvre depuis plusieurs années et les engagements pris par la ville de Poitiers et ses partenaires. Ces bonnes pratiques se déclinent à travers cinq axes ;  l’assurance-vie en est le premier. Il s’agit de replacer l’arbre au cœur de la cite et de faire de cette charte une véritable assurance-vie pour les végétaux. Deuxième mot d’ordre de ce document : « allez plus loin », la charte vise à associer la population à la gestion des arbres de la ville. Deux objectifs viennent ensuite enrichir la charte : apporter des éclairages scientifiques et techniques pour comprendre la place de l’arbre dans la ville et sensibiliser et favoriser l’engagement de tous à la préservation de l’arbre. On trouve ensuite dans cette charte « l’auscultation » qui consiste en une surveillance régulière des arbres de la ville afin de prévenir des maladies. Enfin « oui au port libre » est le dernier point de ce document, il fixe le rôle des aménageurs et le mode de gestion de l’arbre qui doit être fixé dès la conception du projet d’aménagement.