Bordeaux avait déjà rénové son stade Chaban-Delmas. Il aura demain sa nouvelle salle de spectacle à la dimension de cette métropole d’un demi-million d’habitants.

 

Situé à Foirac, le nouvel équipement vient renforcer le besoin en équipements de cette rive droite de la Garonne. Pendant des décennies, elle avait été délaissée par la municipalité de Bordeaux. Il est vrai que ces quartiers ouvriers ne votaient pas pour elle. Elle n’avait d’yeux que pour les quartiers centraux et historiques de la capitale de la Gironde. On appelle ça le clientélisme. Depuis les années 2000 cet « oubli » a été réparé. La rive droite à son tour fait l’objet d’investissements passifs. La CUB puis aujourd’hui la métropole n’ont de cesse de réparer cette dissymétrie entre les deux rives de la Garonne. Ces quartiers jadis délaissés ont fait l’objet de programmes de logements. Nombreuses également sont les lignes de tramway à y avoir été prolongées.

 

Demain, ce sera également l’un des équipements phares de Bordeaux Métropole qui y verra le jour. Ses 17 000 m seront dédiés aux spectacles culturels et sportifs. A l’instar des salles de spectacle de dernière génération, son maître mot est le « modulable ». Sa capacité variera de 2 500 à 11 000 places. De quoi s’adapter à des événements d’envergure très différentes !

Le projet a été arrêté en 2012. Il est le fruit de 10 ans de réflexion. Le fameux « Partenariat Public Privé » (« PPP ») là aussi a été retenu pour financer sa construction.

Son architecte est italien.  Il s’appelle Rudy Ricciotti. Et son constructeur est le groupe Bouygues. Et son exploitant sera Lagardère Live Entertainment. La concession a été établie à 20 ans.

Actuellement en chantier, le bâtiment sera terminé fin 2017 et son exploitation devrait commencer début 2018.

L’arcchitecture retenue est résolument moderne et novatrice. Il rappelle à bien des égards celle des grands stades » sortis de terre ces dernières années (Lille, etc.) L’enveloppe blanche et ajourée est son enveloppe.