La FNAM au secours du transport aérien.

La Fédération Nationale de l’Aviation Marchande (FNAM) souhaite redresser la situation du transport aérien en France, qui subit une lente érosion depuis quinze ans consécutifs, face à la concurrence croissante des compagnies étrangères. Durant cette période, ce secteur économique a perdu 17 % de parts de marché et s’est allégé de 11.000 emplois. Profitant de l’élection présidentielle, la Fédération a proposé aux candidats une liste de mesures qu’elle juge favorables au rétablissement d’une meilleure compétitivité. Ces recommandations stratégiques portent principalement sur les questions de la réglementation, de la fiscalité, de l’emploi et de la concurrence. Elles ont la particularité de n’entraîner aucun coût pour l’État. Lors de la conférence de présentation de ce projet, Jean-Marc Janaillac, le PDG d’Air France-KLM, a constaté un manque de réaction des candidats, déclarant : « J’ai écrit à tous les candidats à l’élection présidentielle et je n’ai reçu que trois réponses […] ». À ce jour, la FNAM reste donc dans l’attente d’une réaction concrète des décideurs.