La Commission européenne hausse le ton.

La Commission européenne et les autorités de protection des consommateurs de l’Union Européenne veillent au respect des prix des vols secs pratiqués par les sites de voyages. Après avoir contrôlé 352 d’entre eux l’année dernière, la Commission a constaté que 235 sites ne pratiquaient pas des prix fiables. Ces manquements, jugés trompeurs par cette étude, pourraient maintenant entraîner des poursuites. En effet, deux tiers des sites observés sont en tort. Bruxelles a signalé que : « […] des éléments de prix supplémentaires ont été ajoutés à un stade tardif de la procédure de réservation, sans informer clairement les consommateurs. » Par ailleurs, la pratique de promotions ne correspondant à aucun vol disponible a aussi été relevée. En conséquence, les autorités ont demandé aux sites fautifs d’ajuster leurs pratiques sur la législation de l’Union Européenne concernant la protection des consommateurs. Celle-ci impose de garantir une totale transparence tarifaire, basée sur une grande clarté, en amont des commandes effectuées. Le réseau de Coopération de Protection des Consommateurs (CPC) va donc contacter les plateformes responsables d’irrégularités pour qu’elles les corrigent. En cas d’inertie de leur part, les autorités nationales pourraient engager des procédures administratives ou judiciaires.