La Métropole Rouen Normandie souhaite accélérer sa contribution à la transition énergétique.

C’est en tous les cas ce qui va se décider avec l’élaboration du Projet d’aménagements et de développement durable. C’est lors du conseil Métropole Rouen Normandie que sera lancé le projet du futur PADD, préalable au Plan local d’urbanisme intercommunal qui sera effectif en 2020. Soixante-neuf des soixante et onze communes du territoire de la métropole ont travaillé sur ce document. Les enjeux y sont importants pour l’avenir des communes et les attentes nombreuses, notamment en matière de qualité de l’air alors que l’agglomération rouennaise a subi plusieurs pics de pollution en décembre et janvier. Le Projet d’aménagements et de développement durable mentionnera donc des orientations et des objectifs quantitatifs chiffrés seront fixés dans le cadre du Plan climat. Un forum sera organisé par Métropole Rouen Normandie à l’automne sur ces exigences. La Métropole va signer une convention avec WWF ; un accord qui portera sur un aspect pédagogique de la préparation du Plan climat. Cette convention entre Métropole Rouen Normandie et WWF portera sur le côté pratique du Plan Climat en expliquant à la population les enjeux et les intérêts à utiliser les transports en commun ou faire de la marche à pied plutôt que de respirer la pollution dans les bouchons les jours de pics de pollution. Métropole Rouen Normandie est déjà engagée dans une démarche de développement durable. Elle a déjà mis en place des actions telles que le développement d’un plan en faveur du vélo et de la marche à pied dans le cadre d’un appel à projets « Ville respirable » et dans le cadre du programme Cœur de Métropole à Rouen. Par ailleurs la métropole poursuit la révision du plan de stationnement de Rouen d’ici 2018. En des projets sont l’étude tels que l’achat de bus électriques ou encore le lancement d’une nouvelle délégation de service public concernant la chaufferie du réseau de chaleur Rouen-Bihorel.