A Bordeaux, un système de puces électroniques permettait déjà de gérer le parc de poubelles. Il sera bientôt rejoint par un code-barre.

Son but ? Identifier le propriétaire de chaque bac à ordure, incinérables ou recyclables. A Bordeaux, plus chaque foyer triera et réduira ses déchets, plus il verra baisser sa taxe sur les ordures ménagères (TOM). la tarification incitative n’est donc pas une taxe supplémentaire mais une transformation de la taxe existante. Le système actuel calcule la TOM en fonction de la valeur locative d’un logement.

La mesure s’inscrit dans le cadre du Plan 2014-2020 de réduction et de valorisation des déchets.

Des voix discordantes se font déjà entendre. Ceux qui trient déjà leurs déchets seront-ils pénalisés ? Comment calculera-t-on la TOM de résidences collectives ? Certains, enfin, ne seront-ils pas tentés de jeter leur sac dans la poubelle du voisin ?

Des initiatives comparables étaient déjà apparues. Elles concernaient essentiellement de petites collectivités. La mettre en place à l’échelle d’une vaste agglomération est tout à fait novateur. En un an, ce sont 85 000 foyers qui seront équipés de puces.

A terme, l’ensemble des foyers de la métropole de Bordeaux devraient ainsi être taxés.

http://www.bordeaux-metropole.fr