Amiante : un risque en suspens.

Selon William Dab, le président de la Commission nationale d’évaluation des innovations, créée par le ministère du Logement, le risque que représente l’amiante est loin d’être résolu. En effet, l’interdiction de son utilisation n’apporte toujours pas de solution satisfaisante, ni de remède à court terme. Ainsi, l’amiante reste malheureusement un problème majeur de santé publique. Des milliers de tonnes, potentiellement dangereuses, continuent d’être utilisées. Les méthodes de désamiantage aujourd’hui connues coûtent cher. Par ailleurs, elles sont complexes à appliquer. Les innovations technologiques réalisées dans ce domaine par les laboratoires de recherches représentent donc un enjeu économique direct. L’un des rôles de la Commission d’évaluation des innovations est notamment d’évaluer les possibilités rapidement opérationnelles des progrès technologiques effectués. Par conséquent, le défi technique que constitue le désamiantage concerne les élus, toutes tendances confondues. Son suivi par les sénateurs de régions reste indispensable.