La commune de Brive-la-Gaillarde souhaite s’investir d’avantage dans une gestion écologique de ses trois cimetières.

La ville de Brive-la-Gaillarde travaille actuellement sur l’élaboration d’un nouveau règlement pour ses cimetières de Thiers, La Fournade et Estavel. Le dernier règlement datant de 1976, il doit en effet être réactualisé afin d’intégrer les nouvelles règlementations ; le règlement funéraire ayant évolué. La ville est désormais, depuis la loi Macron de février 2015, chargée du contrôle des opérations funéraires. Elle doit prendre en compte les modifications imposées par le législateur. Le nouveau règlement des cimetières va donc intégrer de nouvelles dispositions sur les ouvertures et l’entretien ; dans un esprit de développement durable. Ainsi, pour permettre une amplitude horaire plus large aux usagers, la ville de Brive-la-Gaillarde a décidé de poser des portillons automatiques qui s’ouvriront et se fermeront à heures précises afin de sécuriser les lieux avec un interphone permettant aux personnes enfermées de pouvoir joindre la mairie. Actuellement, ce sont les employés municipaux qui sont chargés d’ouvrir et de fermer les trois cimetières. Le développement durable est également à l’ordre du jour des modifications du règlement des trois cimetières. Le tri sélectif va faire son apparition sur les trois sites. Chaque année, ce sont plus de 107 tonnes de déchets qui sont y collectées : de la terre, des végétaux et de la poterie. Le tri sélectif devrait permettre de réduire ces déchets grâce au compostage. La ville de Brive-la-Gaillarde  souhaite également passer au « zéro phyto » avant le fin 2018. Elle y vient progressivement et cherche une alternative. Pour l’instant, le désherbage des allées des trois cimetières se fait toujours avec l’utilisation de produits phytosanitaires, via une dérogation. Et quand le désherbage est effectué, les lieux sont fermés au public pendant six heures pour protéger les visiteurs.