Dinan , Côtes d’Armor, au fond de l’estuaire de la Rance. De petites villes sont les premières en ligne de la création de communes nouvelles.

Le statut est porté par la loi sur la réforme des collectivités locales de 2010.

Les fusions de communes ont il est vrai le vent en poupe dans les régions de l’Ouest. Dans les années 70, la première vague de fusions avait fait florès en Normandie et Bretagne. Remises aujourd’hui au goût du jour, elles y trouvent à nouveau un écho favorable. Mais c’est sans doute à une fusion pas comme les autres qu’ont voulu se livrer les responsables de Dinan et Léhon.

La création d’une commune nouvelle est compliquée. Elle fait souvent objet de tractations politiques difficiles entre élus. Les deux villes ont souhaité quant à elles laisser trancher les citoyens. Un document d’information a atterri dans les boîtes aux lettres des administrés des deux villes. Son but ? Un plaidoyer en faveur de la fusion. Il tend à rassurer sur d’éventuelles conséquences fiscales. Il assure la préservation des actuels services publics municipaux. Le document est assorti d’un Questionnaire à Choix Multiple. Quelles sont les valeurs et l’identité des deux villes ? « La parole est à vous ! » proclame-t-il. Chacun est invité à y répondre y compris de façon anonyme. La date limite est fixée au 25 mars.

Deux réunions publiques se tiendront également par la suite dans chacune des deux villes.

 

http://www.dinan.fr/