En matière de développement durable, Gardanne a parcouru du chemin et peut en être fière. Depuis la signature de la première charte locale en 2 000 jusqu’au projet de commune à énergie positive, Gardanne accumule les bons points.

La commune a d’ailleurs reçu le prix « Energies citoyennes » pour ses actions réalisées dans le cadre de la transition énergétique. En 2020, Gardanne produira autant d’énergie qu’elle en consomme et cela sans émission de gaz à effet de serre. Tout à commencé en 2 000 avec la première charte locale pour l’environnement signée à Gardanne et reconduite sept an plus tard. De nombreux projets ont alors été mis en place : des circuits courts pour les fruits et légumes servis dans la restauration collective, un travail rendu possible grâce à un partenariat avec le chambre d’agriculture. A cela s’ajoute la fourniture de pains de tradition française avec farine sans additif ou encore de produits bio et français. Ces actions coûtent un peu plus cher mais les économies se font grâce à la lutte contre le gaspillage instaurée dans les cantines des écoles.  Gardanne a aussi travaillé au développement des jardins partagés. Enfin la municipalité de Gardanne a le projet de récupérer les eaux de la mine : 30 millions de m3 en sous-sol qui vont alimenter le réseau de climatisation et de chauffage d’une partie de Gardanne. Une troisième mouture de la charte de développement durable est prévue et elle est en train d’être élaborée avec la participation des associations et des citoyens. La commune souhaite amplifier ses actions en ce sens avec la municipalité qui s’est déjà équipée de 12 véhicules municipaux électriques, qui s’inscrit dans la démarche « Zéro pesticides », qui a encouragé l’ouverture de sa Ressourcerie où l’on remet en état des meubles et qui développe le photovoltaïque. Gardanne souhaite poursuivre cette dynamique et développer une démarche citoyenne dans le développement durable.