Emmanuelle Cosse vient de lancer un plan de mobilisation pour concilier les dynamiques du commerce avec la ville durable. La multiplication des zones commerciale pourrait en effet devenir un désastre écologique pour les villes.

La France est aujourd’hui le pays européen avec la densité la plus importante de centres commerciaux. Confronté aux déséquilibres générés par le développement du commerce, la ministre du Logement et de l’Habitat durable a souhaité mettre en place une législation destinée à maîtriser les déséquilibres urbains, écologiques et économiques nés de la prolifération des centres commerciaux de grande ampleur.  Pour mettre en œuvre un urbanisme commercial soutenable et respectueux des territoires et de leurs habitants, le gouvernement a donc fait des annonces.  Un appel à projets sera lancé avant l’été afin de susciter des démarches exemplaires et innovantes dans le cadre de la réhabilitation de zones commerciales. Un appui technique et financier sera apporté aux collectivités souhaitant impulser une nouvelle forme d’urbanisme à leurs zones commerciales. Des observatoires régionaux vont également être créés pour mesurer les enjeux sociaux, économiques, environnementaux et développer les outils de reconnaissance afin d’apporter une aide à la décision des acteurs locaux. Une expérimentation de démarches innovantes sera également mise en place sur des zones commerciales existantes. L’application de ces labels devrait permettre d’appréhender le projet d’aménagement  commercial comme un quartier de la ville grâce à une stratégie et un plan d’actions autour des 20 engagements de la charte. Enfin le gouvernement souhaite créer un réseau « Commerce, Ville et Territoire » qui réunira tous les acteurs de l’aménagement, du commerce et de la ville. Ce réseau travaillera sur la construction d’une vision prospective prenant en compte l’évolution des modes de consommation, la façon dont l’implantation et le traitement de l’aménagement commercial peuvent participer à rendre la ville plus durable. Enfin, la gouvernance locale sera mise en place afin de répondre aux attentes des habitats et des consommateurs.