A Alençon, le site de la Fuie des Vignes est un espace naturel protégé de 42 ha où l’on trouve des espèces rares. En effet, il existe dans de nombreuses communes,  de véritables trésors naturels nichés au cœur des villes.

C’est le cas pour la Fuie des Vignes où des espèces rares ont été recensées. La Fuie des Vignes est une zone humide qui fait partie de la Trame verte et bleue. C’est une sorte d’éponge qui retient l’eau quand elle est abondante et qui sert de réserve d’eau quand le climat est plus sec. Les zones humides sont, en France, de moins en moins étendues avec le développement de l’urbanisme. Ce site appartenait initialement uniquement à des propriétaires privés. Il était composé de prairies qui étaient entretenues : seulement fauchées. Ces pratiques agricoles respectueuses ont permis de respecter la biodiversité des lieux afin qu’elle se développe au mieux. La mairie a fini par racheter plusieurs parcelles de cette zone humide désormais protégée. Des inventaires de la faune et de la flore sont en cours sur ce site de la Fuie des Vignes, ils ont déjà permis de découvrir des espèces remarquables telles que le Grand Murin ou la Barbastelle d’Europe qui sont des espèces de chauves-souris menacées. Chaque année, un nouvel inventaire est réalisé sur une catégorie d’espèces ; cette année l’inventaire portera sur les coléoptères, les amphibiens et les mammifères. En ce qui concerne la flore, elle n’a pas été oubliée : un inventaire a été réalisé en 2016. Cet inventaire a permis de comptabiliser plus de 200 espèces de plantes dont 6 rares ; 2 sont même très rares : la Germandrée des marais et la Pariétaire officinale. La Fuie des Vignes est classée Espace naturel sensible par le département ; c’est un réservoir de biodiversité relié par un corridor écologique qui permet la circulation des espèces.