Onze autocaristes de la région marseillaise viennent de s’engager en faveur du développement durable en devenant signataire d’Objectif CO2.

Ces nouvelles entreprises de transport public vont, ainsi, réduire de près de 9% leurs émissions de CO2 d’ici 3 ans. La charte d’engagement « Objectif CO2 » a été élaborée par le ministère chargé des Transports et l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie. Ce document est l’une des actions phare du Grenelle de l’environnement de 2007. « Objectif CO2 » a en effet pour objectif d’améliorer les performances environnementales des entreprises en privilégiant la réduction des émissions de CO2 liées aux consommations de carburant. En cette fin février 2017, onze nouvelles entreprises de transport public de la région de Marseille se sont engagées pour la première fois dans une telle démarche « Objectif CO2 ». Elles vont réduire leurs émissions de CO2 à 9,15% au bout de 3 ans. Elles seront accompagnées dans leur démarche par l’Ademe, la Dreal, le Conseil régional et la Fédération nationale des transports de voyageurs de Paca. Cette engagement  va se traduire par une diminution de près de 502 715 litres de carburant et plus de 2 528 tonnes d’émissions de CO2. Ce sont 1 022 conducteurs et 902 véhicules qui sont ainsi concernés par cette démarche. Depuis 2014, ce sont 33 autocaristes provençaux qui ont adhéré à cette démarche de développement durable et une dizaine devrait encore s’engager en faveur d « Objectif CO2 ». Le secteur des transports représente à lui seul 30% de la consommation d’énergie en France, l’enjeu est donc d’importance pour le Grenelle de l’environnement qui a fixé comme objectif une réduction de 20% des émissions actuelles de l’ensemble des transports en France d’ici à 2020 afin de les ramener au niveau de 1990.