La ville de demain est un véritable enjeu pour la transition énergétique. D’ici à 2030, 2 personnes sur 3 vivront dans une ville ; de toute évidence, la ville est donc un point essentiel de la transition énergétique.

Les villes ont en effet un triple enjeu : sociétal, politique et environnementale. Elle accueille 50% de la population, consomme 75% des énergies produites et sont à l’origine de 80% des émissions de gaz à effet de serre. Alors que les villes ne représentent que 2% de la surface mondiale, elles sont les plus consommatrices en énergie et en ressources de matière générale. Les villes ont donc un gros impact sur le réchauffement climatique et les solutions viendront d’elles, avec les villes intelligentes et connectées. La ville intelligente où la technologie est au cœur de l’habitat, cherche en effet à concilier à la fois piliers sociaux, culturels et environnementaux. L’objectif des villes intelligentes est de diminuer les impacts environnementaux et repenser le modèle d’accès aux ressources, transports, gestion des déchets et de l’énergie. Plusieurs critères rentrent en jeu dans la ville intelligente : l’économie, la mobilité, l’environnement, l’habitat, le mode de vie et l’administration.