Marianne Blayau, Déléguée Générale de l’association Orchestre à L’École, nous explique les principes fondamentaux qui encadrent une pédagogie musicale innovante. Celle-ci transforme une classe en orchestre pendant trois ans consécutifs. Ainsi, ce projet valorise les élèves de façon ludique, tout en favorisant leur intégration sociale.

Pouvez-vous nous dire ce qu’est un Orchestre à l’École ?

« C’est un dispositif qui transforme une classe en orchestre, en mettant en place un partenariat entre un établissement scolaire – un collège ou une école élémentaire -, une école de musique ou un conservatoire, et des collectivités locales.

Chaque enfant bénéficie chaque semaine de 2 heures hebdomadaires de pratique instrumentale au sein de l’école, 1 heure pendant laquelle le professeur du conservatoire vient lui enseigner l’instrument qu’il a choisi, et 1 heure d’orchestre, ce pendant 3 ans.

Orchestre à l’École est-il un projet national ou territorial ?

C’est un projet territorial, puisqu’il est toujours le fruit d’une volonté politique locale et est mené par des acteurs locaux. D’ailleurs, l’Orchestre à l’École rayonne au-delà de l’établissement scolaire et s’intègre dans la vie culturelle du territoire, par la participation aux cérémonies citoyennes, des concerts dans les maisons de retraites et tous les événements de la vie locale. En même temps, il s’agit d’un dispositif national, avec plus de 30.000 enfants qui y participent sur tout le territoire, et qui s’inscrit dans un cadre règlementaire fixé conjointement par les ministères de la Culture et de l’Éducation nationale et l’association Orchestre à l’École.

Quels sont les objectifs de vos projets ?

Nos objectifs sont multiples et pas simplement musicaux. Ils sont avant tout centrés sur l’épanouissement des enfants. La pratique musicale permet notamment à des enfants qui sont en échec scolaire de trouver un espace de réussite dans leur parcours scolaire. Au sein de l’orchestre, ils apprennent à se concentrer, respecter les consignes d’un chef, travailler assidûment, s’entraider, et à prendre confiance en eux. Les résultats sont remarquables, notamment sur le comportement des enfants, l’ambiance au sein des établissements scolaires, le lien entre les enseignants et les familles, et les résultats scolaires.

Quel est le rôle de votre association ?

Nous sommes un pôle de ressources et nous jouons un rôle d’accompagnement auprès des porteurs de projets. Nous leur apportons des conseils pour que tout se mette en place le mieux possible et que ce projet fonctionne bien. Nous aidons au financement des parcs instrumentaux, proposons de la formation, du répertoire et tous les outils qui facilitent la mise en place des orchestres et leur pérennisation.

Nous proposons également aux orchestres la participation à des événements exceptionnels.

De quelle réalisation votre association est-elle la plus fière ?

Nous avons tous les jours des raisons d’être fiers. Le simple fait d’être passé en quelques années du premier Orchestre à l’École à aujourd’hui 1.200 classes-orchestres qui fonctionnent sur le territoire, qui regroupent plus de 30.000 enfants, constitue déjà en soi une fierté. Nous avons su gagner la confiance des institutions et avons signé une convention-cadre avec les ministères de la Culture et de l’Éducation Nationale. Mais ce sont les retours du terrain qui nous font vibrer : par exemple, lorsqu’un enseignant nous informe qu’un de ses élèves qui était en échec ou exclu s’est épanoui au travers de ce projet, ou lorsqu’on voit la joie dans les yeux des enfants qui sont applaudis par le public, la fierté dans les yeux de leur parents et les regards complices entre les enfants et leurs enseignants… Ces moments sont vraiment précieux. »

www.orchestre-ecole.com

https://www.facebook.com/OrchestrealEcole